Constat

Quand j’ai commencé Weight Watchers le 26 mars dernier, je ne voulais pas me mettre trop de pression, car sous la pression en matière de perte de poids, j’ai trop souvent craqué. Je me disais que c’étaient des comportements et une attitude que je voulais changer et nécessairement en faisant ces changements, j’allais perdre. Et j’ai perdu. Je me suis fait prendre au jeu… J’ai dépassé les objectifs que je m’étais fixé. J’ai perdu assez vite! Une moyenne de plus de 2 livres par semaine. Mais là,depuis quelques semaines, ça niaise…

Comme dirait quelqu’un sur le forum WW, je fais mon programme « pouet-pouet »… J’écris, je compte, je calcule. Je prends mes points hebdo au complet depuis deux semaines. Je ne me dépense pas trop en activité physique. J’ai une bonne excuse, j’ai mal au pied à cause d’un traitement pour une verrue. Je marche deux fois par semaine environ (je voulais marcher chaque jour)… C’est vrai que lorsque je reviens, j’ai mal. Mais honnêtement, je suis bien contente d’avoir cette excuse. Je ne raconterai pas de mensonges ici!! Puis, je perds – je prends – je reste pareil… C’est à ça que ressemblent mes pesées ces temps-ci. En fait, j’ai regardé mon livret attentivement tantôt et, depuis le 12 juin, j’ai perdu 2 livres! C’est tout! J’ai joué là-dedans (je perds, je prends, je reste pareil, alouette…)!! J’avoue que je viens d’avoir une claque!!

Je n’ai aucune excuse!! J’ai encore beaucoup de poids à perdre. Je peux moins bouger? OK, bien mange moins la grande (pas plus!!!!)! Il n’est aucunement question que je m’apitoie sur mon sort. Je ne le mérite pas. Mais il y a une chose qui me fâche dans mon comportement… Je fais des efforts, je prends des mesures pour bien manger et un soir où je m’emmerde, je tombe dans une dérape de trucs qui n’en valent pas la peine (fromage, arachides, pain…) et ça me mange tous mes points hebdomadaires et peut-être même plus. Ça fait quelques semaines que ça me fait ça. Et je rage devant cela.

J’ai identifié des solutions. Comme je suis en vacances, j’ai tendance à me coucher tard (et c’est là que mes dérapes arrivent). Mon conjoint, lui, travaille. Alors, je lis, je suis à l’ordinateur ou j’écoute la télé au salon (à côté de la cuisine…) J’ai un bureau en haut (avec télé), un endroit pour lire dans ma chambre qui ne dérange pas mon conjoint même s’il est couché et un cinéma maison au sous-sol. Si je ne suis pas au même étage que la cuisine, je crois que mes chances de dérape sont moins grandes. Alors,  je vais passer mes soirées ailleurs qu’au premier étage. Pour le reste, je vais faire comme je fais (faire mon menu à l’avance, avoir de bons légumes et de bons fruits sous la main).

Dans une semaine, mon conjoint sera en vacances. Dans environ une semaine et demie, on a décidé de partir et faire un espèce de « road trip ». On sait dans quel coin on veut aller, mais sans plus. Ça me fait tellement peur. Mon conjoint adore les restaurants. Mais les restaurants aux États-Unis ne terrorisent. Mon conjoint est amateur de « junk food ». Il m’aide par exemple. On fait souvent des choix de restaurants en fonction de moi. Mais sur la route, ça m’inquiète. J’ai quand même décidé de m’apporter une glacière remplie de bouteille d’eau, de fruits et de légumes pas trop fragiles…

Finalement, ces temps-ci, je relis des blogues de gens qui ont réussi leur perte de poids. Je m’inspire de certaines de leurs phrases. Je me retrousse les manches, mais je sais que j’ai un travail à abattre pour les prochaines semaines. Et savez-vous quoi? Je suis belle, je suis fine, mais surtout, je suis capable;-))))

 

Moment de découragement

Bon, bon, bon… J’ai la preuve aujourd’hui que la vie est construite de hauts et de bas… Moi qui avais une motivation à toute épreuve, me voilà confrontée à une semaine plutôt difficile!! J’ai moins de motivation, de résistance face aux tentations… J’en ai marre de me faire des petits plats, tannée des légumes (hein?). Pour moi, manger moins de légumes = avoir faim et manger plus du reste! J’ai toujours envie de grignoter…

De plus, j’ai eu un traitement pour une verrue sous le pied vendredi. Je ne suis pas retournée marcher depuis. C’est sensible, j’ai peur d’avoir trop mal… Je devrais sortir mon vélo, faire autre chose. Je devrais….

Beaucoup d’occasions aussi: sortie au resto avec ma mère et ma grand-mère mercredi, club de lecture vendredi (sushis et vin), souper au restaurant samedi (apéro, vin, buffet et grillades brésiliennes servies à la table à volonté), shower dimanche (j’ai mangé du gâteau et je m’en voulais, mais c’était bon + sandwich au porc effiloché), etc.

Ce qui est vraiment, mais vraiment plaisant depuis que je fais WW, c’est que le réseau d’entraide est incroyable! Petit signe de découragement sur mon profil, la page Facebook, le forum et plein d’encouragements m’arrivent. Comment ne pas y arriver? Comment ne pas se sentir réénergisée??

Je me retrousse les manches… Moi aussi, je peux y arriver! De toute façon, dans tout ça, ce dont je suis le plus fière est d’avoir tout écrit et compté ce que j’ai mangé, même s’il y avait beaucoup d’estimation là-dedans. Selon mes calculs, je n’ai même pas vraiment dépassé mes points hebdomadaires auxquels j’ai droit. Mais bon, quand je prends tout, je ne perds pas vraiment non plus…

Demain, c’est la pesée. Je vais travailler mon menu pour la semaine prochaine (je fais toujours ça et je fais mon épicerie en conséquence). Je vais aider mon corps le plus possible. Un plan d’action au plus vite!!!

Quand perdre du poids ne fait pas mal!!

Aujourd’hui, avec ma mère, je suis allée visiter ma grand-mère qui est maintenant dans un CHSLD. Elle habite à St-Eustache. Cela signifie pour nous plus de quatre heures de route (2hres aller + 2 hres retour)! Je suis brûlée! Nous sommes parties tôt ce matin. Rendue chez grand-maman, nous sommes allées dîner au restaurant, on a fait des courses pour elle, on a jasé avec elle dans sa chambre qui est maintenant sa « maison ». Puis, nous sommes revenues chez ma mère pour souper. Alors, tantôt, quand j’ai voulu aller prendre ma marche, je traînais de la patte. Surtout que j’ai une verrue sous le pied qui me fait mal ( je consulte à ce sujet vendredi). J’ai fait ce que mon programme prévoyait. Comme j’en suis à ma première semaine, c’est encore très mollo… Cependant, je compare mes résultats de soir en soir (merci à mon podomètre…), et je réalise que je marche plus loin, je fais plus de pas en marchant le même temps que la semaine passée. Imaginez maintenant ce que ça sera dans un mois…

Je jasais perte de poids avec ma mère en auto aujourd’hui. Je réalise vraiment que cette fois-ci, je me fous un peu du chiffre sur la balance. Bien sûr, je préfère lorsqu’il descend, mais je pense que je le vois davantage comme un processus à long terme… enfin permanent, pour toute la vie. Il n’y a pas de course parce qu’une fois le but atteint, ça ne changera pas grand chose… Je vais devoir continuer à peser, compter, mesurer, écrire… C’est comme ça! Alors, oui, c’est le fun de perdre du poids, mais je suis contente encore plus du bienfait que ça me procure, des bonnes habitudes que je prends qui ne me torturent pas.

En fait, il y a une phrase dernièrement que j’ai lu dans la documentation WW et que je me répète. Et si je ne mangeais que ce que j’aime. Pour une raison que j’ignore, j’ai presque toujours commencé mes « régimes » avec de la salade de thon dans ma vie. Me semble que ça me semblait de circonstances! Ben savez-vous quoi? Je n’aime pas ça plus que ça la salade de thon, moi! Non! Je préfère 100 fois plus des rouleaux vietnamiens frais aux crevettes. Et c’est aussi santé! Alors, au diable la salade de thon (à moins d’en avoir envie) et à moi le plaisir de bien manger!!

Sur ce, je continue de profiter de mes vacances et de me coucher tard!

Je me sens bien

C’est une drôle de semaine! Je suis toujours motivée, mais j’ai faim… J’ai presque tout pris mes points hebdomadaires. Un petit peu à chaque jour… D’habitude, je n’y touche presque pas.

Samedi soir, j’ai demandé à mon amoureux d’aller au Dairy Queen… Je ne suis pas une maniaque, mais j’avais envie de sucre et il me restait des points. Avant, j’aurais opté pour un gros Blizzard Oréo. Là, j’ai pris une moyenne crème glacée (lait glacé) molle. Hé bien, j’étais pleine!

Puis, mon programme de marche, ça va super bien! Ce serait mieux si j’y allais tôt le matin, ce serait fait. Au lieu de ça, comme il fait chaud le jour, j’attends trop longtemps et je finis par y aller vers 22 hres. C’est ridicule! Mais au moins, j’y vais!!!

Demain, c’est la pesée. On verra bien, mais ça ne me stresse tellement pas. Ce sera ce que ce sera, mais chose certaine, moi, je me sens bien!!!!