Quand un rêve peut devenir un cauchemar…

J’étais contente que ce soit la fin de semaine, j’avais beaucoup de travail devant moi, mais je peux dire que ça s’est quand même bien passé.

J’ai corrigé. J’ai énormément de correction ces temps-ci…

J’ai joué dans la terre, mais pas autant que je l’aurais voulu…

J’ai magasiné… Une balancelle qu’on a achetée (samedi) et je suis allée zieuter les pépinières (dimanche), mais je suis revenue bredouille…

Pourtant, hier, une panique m’a pris. En fait, ça me trotte dans la tête depuis des semaines.  Je veux un bébé. Je suis prête. C’est le temps. Je veux commencer à essayer pour vrai maintenant… Mais mon corps ne l’est pas. Le sera-t-il un jour?

J’ai une hantise de me retrouver enceinte dans mon corps obèse. J’ai peur des complications, des conséquences… Et pourtant, hier matin, je m’en foutais. Je me suis convaincue que « qui risque rien, n’a rien ». Je voulais discuter avec mon amoureux. J’ai peur aussi qu’à force de m’attendre, il ne veuille plus d’enfant. Il va avoir 40 ans en février et, pour lui, c’était son échéance. Ça fait des mois, voire des années que j’attends d’avoir perdu du poids pour tomber enceinte. J’étais décidée hier, on s’y met.  Au diable les risques, que je me disais. Mais avant d’en parler à mon amoureux, j’ai fait quelques recherches sur internet…

Il y en a qui vont peut-être se dire qu’il ne faut pas tout lire ce qu’on retrouve sur Internet, mais moi, j’aime être au courant. J’étais au courant des risques, mais j’avoue que là, je panique… Voyez pourquoi… Je vous ai sorti quelques extraits…

Lors de l’échographie… « Chez les femmes dont l’IMC se situe au-delà du 97,5e centile, seulement 63 % des structures sont bien visualisées. Parmi les structures anatomiques dont la visualisation est couramment altérée au fur et à mesure qu’augmente l’IMC, on trouve le cœur, la colonne vertébrale, les reins, et le diaphragme du fœtus, ainsi que le cordon ombilical. »

« Le risque d’avortement spontané est accru chez les femmes obèses. »

«  L’obésité accroissait la probabilité que les femmes connaissent des formes plus graves de complications hypertensives »

« Les femmes obèses courent également un risque accru de voir apparaître un diabète gestationnel. »

« Les femmes obèses (IMC > 30 kg/m2) couraient un risque accru de macrosomie fœtale. »

« Le monitorage fœtal externe est parfois compliqué par la présence d’une obésité maternelle, compte tenu du défi que constitue la transduction du cœur fœtal au travers du pannus maternel. »

« Le risque de césarienne est accru chez les parturientes obèses. »

« Les taux d’intubation trachéale difficile ou se soldant par un échec sont accrus chez les parturientes obèses. »

« L’intervalle décision-accouchement peut être prolongé lorsqu’une césarienne d’urgence s’avère requise dans le cas d’une parturiente obèse. »

« Le risque de thromboembolie est accru chez les parturientes obèses. »

« L’obésité prégrossesse constitue le facteur de risque de mortinaissance inexpliquée le plus prévalent. »

En somme….

« Les femmes obèses devraient être avisées qu’elles sont exposées à des risques de complications médicales telles que les maladies cardiaques, les maladies pulmonaires, l’hypertension gestationnelle, le diabète gestationnel et l’apnée obstructive du sommeil. La pratique régulière d’exercices pendant la grossesse peut contribuer à

atténuer certains de ces risques. »

« Les femmes obèses devraient être avisées que leur fœtus est exposé à un risque accru d’anomalies congénitales; un dépistage approprié devrait être mis en œuvre. »

« Les fournisseurs de soins obstétricaux devraient tenir compte de l’IMC au moment de prendre des dispositions en vue de la tenue d’une évaluation anatomique fœtale au cours du deuxième trimestre. Une évaluation anatomique menée à 20–22 semaines pourrait s’avérer mieux indiquée pour ce qui est des patientes enceintes obèses. »

« Les femmes enceintes obèses courent un risque accru de subir une césarienne; de plus, leur taux de réussite en ce qui concerne l’accouchement vaginal à la suite d’une césarienne connaît une baisse. »

« Le tenue d’une consultation prénatale auprès d’un anesthésiste devrait être envisagée, afin de passer en revue les options en matière d’analgésie et de s’assurer de la mise en place d’un plan de prise en charge lorsque l’option de l’anesthésie régionale est retenue. »

« Le risque de thromboembolie veineuse de chaque femme obèse devrait être évalué. Dans certaines situations cliniques, le fait d’envisager une thromboprophylaxie devrait être personnalisé. »

Tiré du site : http://www.sogc.org/guidelines/documents/gui239FCPG1002.pdf

Je ne suis pas une personne en surpoids. Je suis obèse morbide. Et j’ai 36 ans, donc pas la vie devant moi…

Je suis donc triste. Triste d’avoir eu des difficultés à me prendre en mains. Triste de ne pas avoir à ma portée une situation que presque toutes les femmes ont au bout des doigts… Je ne sais même pas si je suis fertile. Et je n’ai pas des années pour le vérifier.

Je suis en train de me préparer  un plan d’attaque pour me mettre en forme. Je crois qu’en plus de mon Weight Watchers, je dois me mettre au sport intensivement. C’est par là, je crois, que je pourrai trouver une forme acceptable pour une grossesse. Ça va aider mon hypertension et, surtout, je devrais fondre… Je pense à ça et je vous reviens.

Je pourrais me laisser abattre… Je pourrais. Mais non ! Mais j’avoue que j’ai une peur atroce d’une future grossesse et en même temps, c’est un vœu cher… Bizarre la vie parfois !

Publicités

Cercle vicieux

Je sens que j’ai repris la discipline et ma nouvelle routine. Depuis hier, j’écris, je compte… Comme je n’ai pas d’événement très spécial cette semaine, j’ai bon espoir que ça continue ainsi. Donc, si je suis ma logique, j’ai de la difficulté lors d’événements spéciaux. Si je regarde la semaine passée, je me rends compte que lorsque je vais souper ailleurs, il y a beaucoup de tentations et je n’arrive pas à tout calculer. Et en plus, je pense que je ne trouve pas ça pertinent d’écrire que j’ai mangé des chips par exemple, alors, je n’écris rien. Le lendemain, je continue cette pensée. Je pense déjà que ma semaine est gâchée, et c’est un cercle vicieux…

Alors, je retiens cela. Je dois me trouver des solutions et une motivation pour faire face à ces événements…

Pour l’instant, j’ai confiance en ma semaine. Je suis encore très occupée, mais je ne laisse pas ces détails me faire dérailler. Pour moi, dans ces moments, tout est dans la planification…

Bonne fin de semaine!!

Pesée

J’avoue que j’avais vraiment peur d’aller me faire peser. J’ai eu une semaine moyenne. En fait, je n’ai pas écrit tout ce que je mangeais. Je perdais un peu le compte. Je crois que certains jours étaient parfaits; d’autres moins bons. Malgré le fait que j’étais allée m’acheter une batterie pour ma balance de la maison, je n’avais pas la comparaison avec la semaine passée…

Finalement, j’ai perdu le poids pris la semaine passée, soit…

– 2.4 lbs

Je suis bien contente… Maintenant, j’avance en avant… Je n’ai rien de spécial cette semaine, donc je n’ai pas de raison que ça aille mal! Go Go Go!!! Je suis capable!!

Varia

Quelle fin de semaine!!

Souper chez ma mère vendredi, mariage de mon cousin samedi, BBQ chez mes parents dimanche… Je flotte sur un nuage estival et cette énergie ne va pas avec le travail. Résultat?? Je n’avais vraiment pas le goût de me retrouver au travail. Surtout avec cette chaleur. L’air climatisé ne fonctionnait pas dans ma classe.

En arrivant ce soir, moi et l’amoureux, nous sommes sautés dans la piscine.

Je vais commencer à compter les jours avant  mes vacances. D’habitude, je n’ai pas si hâte, mais là…

Je termine le 28 juin… donc, dans…

34 jours !!!

Côté perte de poids, ça n’a pas été évident cette fin de semaine. Je ne sais pas ce que ça va donner jeudi… J’ai envie de me racheter des batteries pour mettre dans ma balance à la maison. En ce moment, je me pèse que le jeudi chez WW, mais ça m’insécurise…

Sinon, ça va… Je rêve à dormir le matin, déjeuner sur mon patio en lisant tranquillement, me baigner, marcher, faire des pique-nique, faire du camping, lire sans me sentir coupable de ne pas corriger… Bref, je me répète, mais j’ai VRAIMENT hâte aux vacances….


:(

+ 2.4 lbs

Je suis déçue, mais j’étais réaliste. Je savais que j’avais eu une semaine moyenne. Je savais qu’avec mes règles, je faisais de la rétention d’eau. De plus, je n’arrivais même pas à enlever mon alliance tellement j’étais enflée. Mais je suis quand même déçue. Mais vous savez quoi?? Je suis aussi fâchée. Et quand je suis fâchée, je suis disciplinée…

Je m’en vais réfléchir à tout ça…

Ne pas m’en faire. Lâcher prise…

J’ai peur, mais je me soigne…

Ce soir, c’est la pesée et je suis inquiète. Mon moral chambranle un peu, ma semaine n’a pas été si bien que ça (super au début et bof! à la fin), mais surtout, j’ai commencé mes règles. Habituellement, je désenfle vers la fin de mes règles, mais là, je suis en plein dedans. Mais bon, faut bien que je l’accepte, ça arrive une fois par mois… En plus, avant la pesée, j’ai un 3 à 6 dans un bar où on vend plein de super bonnes bières, sur une terrasse quand il fait si beau… D’habitude, je me serais permis une bière, mais là à quelques heures d’une pesée… Des plans pour que j’enfle de partout avec la chaleur…

Je me dis aussi que, dans la vie, il y a des problèmes pires que ça. Au pire,  mon résultat sera mieux la semaine prochaine… Je dois apprendre à lâcher prise, profiter de la vie quand j’ai de belles occasions, regarder mes bons coups et, surtout, m’en faire quand c’est le temps… pas pour rien.

Je ne voulais pas rester à la conférence ce soir. Ma cousine ne reste pas, elle a autre chose. Moi, je suis occupée comme toute la semaine je l’ai été, mais je repositionne mes priorités. J’ai de la difficulté présentement donc, prenons le taureau par les cornes et fonçons!!

À plus tard ce soir, pour le résultat… mais attendez-vous pas à des miracles, au contraire!

Ce n’est pas parfait!

Je viens de « pogner » mon premier noeud. Depuis deux soirs, en soirée, je mange. Et je dépasse largement le nombre de points qui m’est alloué. J’avoue que je suis sur le mode « On apprend de nos erreurs ». Et j’analyse…

Premièrement, je suis consciente de mes forces et mes faiblesses. Je suis une outremangeuse. Je mange mes émotions. Je mange pour m’occuper. Je mange pour me soulager, me désennuyer, me réconforter, etc. C’est certain, et je le savais, que je ne peux pas changer tous mes réflexes en quelques semaines. D’ailleurs, ça ne se fera pas en quelques mois ni même en quelques années. C’est l’histoire d’une vie.

Cependant, je crois que je suis gagnante d’en prendre conscience et d’analyser la situation. Et de trouver des solutions. Et mon blogue va m’aider pour ça. Écrire est une bonne façon de faire le point et je le partagerai avec vous.

Je suis stressée ces temps-ci. Je n’arrive pas avec la maison, le conjoint, le travail, le travail… Vous allez dire: »Une chance que je n’ai pas d’enfant!! » Je le sais, c’est la phrase célèbre qu’on me rabroue et qui blesse, ceci dit en passant. Toujours est-il que, en ce moment sur ma liste, il y a :

  • Énormément de correction (au moins une 40 taine d’heures…donc temps supplémentaire)
  • Ouvrir la piscine
  • Peinturer le patio
  • Défaire le jardin
  • Mettre de la terre et planter de la pelouse
  • Peinturer la clôture
  • Faire le ménage
  • Faire le lavage
  • Planter des fleurs
  • Défaire une plate-bande
  • En faire une autre ailleurs

Sans oublier qu’au travail, c’est fou et que mon amoureux fait aussi du temps supplémentaire. On est brûlés tous les deux. Je pense donc que c’est une des raisons qui font que j’ai eu besoin de quelque chose de bon dans ma vie à ce moment-là… et ce fut manger. Ce n’était ni des chips ni du chocolat, mais du pop corn, du fromage, des fruits, des céréales… De bonnes choses, mais en trop grandes quantités. Voilà.

Solutions?? Prendre un café. Ça remplit et j’adore ça. Changer d’étage… Loin des yeux, loin de la bouche…

En avez-vous d’autres?? Oubliez la marche, l’exercices… Je cherche quelque chose de plaisant pour moi et, pour l’instant, c’est sûr que je l’aurais perçu comme une autre corvée de plus…

Je suis humaine…

Ces temps-ci, c’est complètement fou au travail. Pour mon conjoint, c’est la même chose. On a du travail à faire à la maison, du ménage, bref, le train-train-quotidien de tout le monde.  Et moi, je suis crevée. Je commence à avoir drôlement hâte aux vacances. Étant enseignante, j’ai toujours 7-8 semaines de vacances et elles sont toujours attendues. Toutefois, cette année, ça fait longtemps que je ne les ai pas attendues si intensément…

Donc, j’ai la perte de poids qui me fait ch…. Oups! En fait, côté alimentation, ça va bien. J’ai pris la peine de faire une belle épicerie, je n’ai pas trop faim, pas vraiment envie de cochonneries. Non, mon problème est que je manque de temps et d’énergie pour bouger. En fin de semaine, j’ai pelleté pas mal… Là, je devrais aller marcher. Mais j’ai aussi plein de correction à faire…

Je me sens « patate », mais je continue…

Bonne semaine!

Hier, j’ai corrigé, mais surtout, j’ai jardiné. Arracher des herbes, virer la terre à la pelle, sarcler… La sueur qui coulait me prouve que j’ai travaillé fort. Deux heures de ce régime. Je ne suis donc pas allée marcher, j’étais crevée et j’avais fait mon 30 minutes d’activité physique.

Tantôt, j’ai fait le ménage de mon garde-robe. J’ai des vêtements de taille 14 à 26!!! J’avais aussi une tonne de vêtements usés et démodés. J’ai jeté deux immenses sacs bleus à recyclage de vêtements.

J’ai gardé des vêtements trop petits que j’aimais toutefois. Ils vont me servir à nouveau. Ils sont encore à la mode. Je pesais 80 livres de moins il y a 4 ans…

C’est tellement cher des vêtements. Il y a des jupes que je n’ai porté qu’une ou deux fois. Je les avais achetées ajustées et j’ai engraissé. L’été prochain, sûrement…

À part ça, je me suis fait un tableau de motivation pour mon défi d’un mois sur un gros carton. Comme avec les enfants… J’ai fait le calendrier et, chaque jour, je me mets un « bonhomme sourire » lorsque ça s’est bien passé. Ça va me prendre un prix!!

Mais il y a quelques mois, j’avais décidé que lorsque j’aurais 20 livres de perdues, je m’achèterais un iPod touch. Ça s’en vient… J’ai résisté tout ce temps, car je voulais me l’acheter. Mais je répétais toujours à mon amoureux: »Quand j’aurai perdu 20 livres… »

Plan d’action- 1 mois

J’ai décidé d’élaborer un plan d’action pour le prochain moi, c’est-à-dire jusqu’au 9 juin. Pourquoi le 9 juin?

  1. Je veux voir le bout, donc pas quelque chose de trop long.
  2. En même temps, je sais que rendue là, je vais avoir besoin de réviser mon plan qui sera peut-être trop facile, surtout côté sport.
  3. Nous terminons les cours à cette date à l’école, après ce sont les examens. Donc, ma routine change ensuite.

Ce que j’ai fait cette semaine, c’était très bien. Je l’ai révisé un peu, histoire d’être réaliste à long terme. J’aime mieux un plan d’action plus permissif, mais qui ne me fera pas vivre de sentiments d’échec. En même temps, il doit m’encourager à me dépasser.  Donc, voici mon plan d’action:

  1. TOUT mesurer… J’ai la mauvaise habitude de laisser tomber tout instrument de mesure et me fier au compat de mon oeil… Ça joue trop de tours…
  2. Boire 2 litres d’eau par jour… Ce n’est pas si difficile pour moi, mais je dois juste y penser.
  3. Prendre le minimum de mes points Weight Watchers de façon quotidienne, mais me permettre de piger dans mes points Flex lorsque la motivation baissera. Merci Chillvie, bonne idée!
  4. Faire 5 séances/semaine  d’activité physique d’une durée de 35 à 45 minutes chacune. J’en faisais à chaque jour pendant 30 minutes, cette semaine. Tous les jours, ce n’est pas réaliste pour moi. Donc moins souvent, mais plus longtemps: 35 à 45 minutes, j’augmente la durée tranquillement pas vite, selon mon temps libre aussi…

Voilà, c’est pas mal ça. J’ai confiance que ça va donner des résultats et que ce ne sera pas si difficile que ça.

Merci la vie de m’avoir donné cette motivation! Je ne l’espérais plus… C’est si bon…